Venise

drapeau_italie

 

Dimanche 28 août 2016

Départ imminent, direction Venise pour les cinq prochains jours. C’est la première fois que nous partons vers cette destination, surement une des raisons pour lesquelles nous l’avons choisi, et ce, afin de pouvoir voir de nos propres yeux la beauté de cette ville atypique et unique. Lorsque nous avons enfin posé les pieds sur le sol italien, la terre a rapidement cédé sa place à la mer et le « vaporetto »  nous a conduit à Rialto. On a pu apercevoir des bouts de paysage à travers les vitres sales et cela a suffit pour nous faire tomber sous le charme de Venise. Bouche bée, yeux grands ouverts, un seul mot qui tourne en boucle « magnifique ». Ce pouvoir euphorisant et magique qu’ont parfois certaines villes. 

Environ 18h-19h, affamés, nous tombons dans le panneau pour la première et dernière fois en nous installant dans un restaurant d’attrape-touristes sur le bord des canaux, le genre tape à l’oeil. Même si mes spaghetti aux seiches à la mode vénitienne sont bonnes, je sais qu’il vaut mieux suivre les conseils de notre super guide qui ne nous a jamais déçu, mais voilà, parfois rechercher le nom d’une rue prend du temps et la patience n’est pas toujours une de nos qualités, surtout quand on a faim. Deuxième remarque, le nombre de touristes. Bien évidemment, nous sommes également des touristes mais vous connaissez surement ce sentiment d’avoir l’impression de ne pas être un touriste comme tous les autres touristes. 


 

IMG_0876

IMG_0878

IMG_1366

IMG_1655

IMG_1654

IMG_1658

IMG_0996

 


 

Lundi 29 août 2016

Début de la semaine, fin du mois d’août, la rentrée approche à grands pas. Nous décidons alors de découvrir le quartier de « San Marco » et une partie du quartier de « Dorsoduro ». Puisque nous résidons à 5 minutes à pied de la « Piazza San Marco », pourquoi ne pas y jeter un coup d’oeil ? Beaucoup trop d’informations en même temps : « Basilica Di San Marco », « Palazzo Ducale », « Museo Correr », « Campanile » ou encore « Ponte Dei Sospiri ». De nombreux monuments incontournables se dressent devant nos yeux en très peu de temps. Si nous réussissons à nous glisser dans un groupe de touristes allemands pour entrer rapidement dans la « Basilica Di San Marco », cette ruse est peine perdue pour les autres monuments où des centaines de personnes attendent devant pour visiter. Personnellement, j’adore découvrir l’intérieur des monuments religieux alors que pourtant je ne suis pas croyante, mais j’ai toujours été fascinée par la magnifiscence et la grandeur des oeuvres qu’ils abritent en leur sein.

Je prends un caffè latte au « Caffè Florian », un café historique de la « Piazza San Marco » installé sous les arcades depuis 1720. 10€ si je m’installe sur une table, 2€50 si je le prends à emporter. Tic tac tic tac. Et oui, j’ai décidé de payer 10€ rien que pour m’asseoir et prendre une belle photo. 

Nous traversons ensuite le « Ponte Dei Sospiri », pont légendaire connu pour les soupirs des prisonniers qui, passant des tribunaux aux cachots, entrevoyaient la lagune pour la dernière fois. 

Après avoir mangé de « délicieux » gnocchis aux quatre fromages dans un restaurant encore une fois touristique, nous atteignons enfin le « Ponte Dell’ Academia ». Puisque la « Galleria Dell’ Academia » est fermée le lundi après-midi, nous nous consolons avec des tranches de pastèques fraiches vendues sur le bas côté dans la rue. Je vous conseille d’ailleurs vivement d’en prendre si vous y allez car leurs fruits sont délicieux (petit déception néanmoins en supermarché) et l’on peut en trouver facilement dans chaque quartier. Dernière visite de la journée : la collection de Peggy Guggenheim (Dali, Bacon, Pollock, Picasso, Kandinsky, …).

La chance d’habiter au dessus d’un restaurant de pâtes à emporter, nous commandons des pâtes au magret de canard. Du repos bien mérité après cette première découverte de la ville. Adresse « Tutti i Giorni » : Castello 5374, 30122 Venezia / 10h-22h.


IMG_0956

IMG_1661

IMG_0957

IMG_0896

IMG_1656

IMG_1687

IMG_1663

IMG_1662

IMG_1680

IMG_1020

IMG_0986

 


 

Mardi 30 août 2016

Ce matin, visite guidée des îles de Murano, Burano et Torcello. Un incontournable que je recommande à chacun d’entre vous rien que pour la beauté et la tranquillité de ces endroits. Vous trouverez également de toutes petites boutiques où acheter des bracelets, colliers et bagues, des objets en verre soufflé, des pièces en dentelle, ou encore des produits artisanaux. Mon meilleur souvenir reste assurément l’île de Burano avec toutes ces maisons colorées qui pétillent. Une commerçante nous a d’ailleurs expliqué qu’à l’origine Burano était un village de pêcheurs et, qu’afin de retrouver rapidement leur maison, ils avaient décidé de les peindre de couleurs différentes et bien voyantes. 

Après nous être longtemps reposés à l’appartement car la visite durait environ 5 heures, Lucien eu la bonne idée de rechercher un restaurant dans le guide. Nous sommes donc arrivés à 20h00 au « Da Carla », un restaurant caché dans les ruelles calmes de Venise. Absence de touristes, cette fois-ci c’est la bonne. Des grosses crevettes au curry vert, noix de coco, pommes vertes et champignons. Un saumon cuit dans des grains de sésame. Un assortiment de sardines, seiches, calamars et polenta. Bref, un régal. Adresse « Da Carla » : San Marco 1535, A Corte Contarina / Lundi-samedi : 8h30-22h30.


Murano

IMG_1718

IMG_1719

IMG_1722

IMG_1720

Burano

img_1115

img_1117

IMG_1164

IMG_1162

IMG_1121

IMG_1723

IMG_1231

IMG_1166

IMG_1724

IMG_1119

Torcello

img_1127

 


Mercredi 30 août 2016

Nous marchons vers le « Ponte di Rialto », tout proche de notre appartement, et ce, afin de découvrir le fameux marché de Rialto, très réputé pour la diversité et la qualité de ses produits. Je ne sais pas pourquoi j’ai toujours autant apprécié regarder les étales des marchés, sans doute parce que j’aime connaitre les produits phares des différentes villes que je visite. Pour la petite histoire, c’était auparavant le coeur névralgique et économique de Venise où s’échangeaient les marchandises d’Orient et d’Occident.

Un petit caffè latte et un « cestini di Nutella » pour bien commencer la journée. Cette petite tartelette au Nutella valait le détour même si je n’ai pu en profiter que quelques minutes vu la rapidité avec laquelle je l’ai avalé. Ne me tentez pas. 

Nous avons poursuivi notre route dans le quartier de San Polo vers le musée d’Art Moderne « Ca’ Pesaro ». Lucien et moi-même avons bien pris le temps de nous intéresser aux quinze salles, petit coup de coeur pour « Le Penseur » de Rodin, en plâtre, présent dans la troisième salle. Il est toujours agréable de voir pour la première fois une oeuvre dont on a tant entendu parlé. 

Encore un restaurant déniché dans le guide par Lucien. Le serveur de l' »Antiche Carampane » nous a même appris que le mot « Ca' » italien présent dans le nom de famille est l’équivalent de notre « De » en français et permet donc d’identifier les familles importantes d’Italie. Des petits cornets de courgettes fries en guise d’apéritif. Des assiettes de fritures (seiches, crevettes, aubergines, courgettes). Une joue de veau braisée avec des pommes de terre fondantes. Un plat de spaghettis aux fruits de mer. Un décor ancien avec des centaines de petits tableaux et de miroirs, un côté kitch qui peut plaire. Adresse « Antiche Carampane » : San Polo 1911, 30125 Venezia / Mardi-samedi : 12h45-14h30, 19h30-22h30.

Dans l’après-midi nous nous sommes rendus dans le quartier juif de Venise où nous pensions y découvrir quelque chose d’intéressant mais honnêtement il n’y avait pas grand chose à voir. Une légère déception. 

Rendez-vous à 20h30 à l’hôtel « Danieli » pour y découvrir le somptueux emplacement du restaurant, au 4ème étage, sur une vaste terrasse donnant directement sur le Grand Canal de Venise. Que de fous rires au cours de cette soirée. Deux menus de la Terre et un seul menu de la Mer. Une entrée, deux plats et un dessert. Notre ventre est prêt à exploser. Un cadre unique qui en vaut le prix.


IMG_1238

img_1197

IMG_1233

img_1198

img_1206

IMG_1178

IMG_1228

IMG_1232


Jeudi 1er septembre 2016

Notre dernier jour à Venise avant de retrouver la réalité du quotidien français. Réveil tardif aujourd’hui comme nous sommes tous épuisés des précédents jours. Même si Venise n’est pas une ville gigantesque et que, finalement, il est aisé de se déplacer à pied, il ne faut pas croire que la marche ne fatigue pas. En effet, nous avons parcouru environ 10km par jour sous une chaleur écrasante car, par chance, il faisait un temps exceptionnel. 

Première idée de la journée : faire un tour en gondole. Nous ne pouvons effectivement pas partir de Venise sans avoir fait cette activité emblématique de la ville. Cela nous aurait forcément laissé un goût amer d’inachèvement. 30 minutes pour 80€, heureusement c’est un incontournable. À faire, rien que pour le souvenir que cette traversée sur les canaux laisse dans nos mémoires.

Nous nous dirigeons vers le quartier Cannaregio pour clôturer ce séjour en faisant encore une fois confiance au guide. Le restaurant « Da Alvise » est réputé pour ses fines et exquises pizzas italiennes. Il se trouve au bord de la lagune en face de l’île de « San Michele », un grand cimetière atypique pour les vénitiens. Une guêpe a essayé de perturber ma tranquillité pendant tout le déjeuner mais rien n’aura pu détourner mon attention de ma pizza « Orgasmica » (saucisses, chorizos, oignons rouges, tomates et sauce piquante). Pour l’anecdote, nous avons eu un grand questionnement sur le fait que leur pizza « Carbonara » était faite sur une base tomate et non une base blanche. Finalement, la base blanche a eu le dernier mot même si cela n’a pas semblé faire plaisir aux italiens. Adresse « Da Alvise » : Cannaregio 5045/a, 30121 Venezia / Lundi-dimanche : 12h-15h, 19h-22h30.

Superbe découverte dans l’après-midi avec la boutique de Claudia, un vaste magasin de bijoux tous plus originaux les uns que les autres. Situé entre des boutiques touristiques qui donnent envie de tourner de l’oeil, toutes les pièces y étant exposés donnent envie d’être achetées. De la super bonne musique à l’intérieur de cette petite caverne vous accompagnera par ailleurs dans votre découverte. Pour ma part, j’y ai trouvé un bracelet jonc en argent massif avec une encre. Un énorme coup de coeur. Adresse « Boutique Claudia » : Calle Del Frutariol 1860 Venezia (proche de La Fenice).


IMG_1336

IMG_1331

IMG_1330

IMG_1315

IMG_1318

IMG_1686

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s